• Nuit Blanche


    "    Je passe encore une nuit blanche
    Une traversée de la manche
    je compte les moutons qui s'y baignent
    Me cogne au ding dong de big ben

    Je passe encore une nuit blanche
    Une heure sur le dos deux sur la tranche
    J'essaye un rêve puis le rature
    Passe par toutes les températures

    Mes yeux ouverts cartographient
    Grâce aux diodes de la chaîne hi fi
    La moindre trace sur le mur
    Que laisse les défauts de peinture

    Et j'ai déjà pu répertorier
    Une libellule deux fox terriers
    Un truc qui ressemble à la france
    Il manque juste un bout de provence

    Et toi tu dors, conquistador
    Dans ton amérique on s'endort si vite
    J'aimerais te greffer les bras de morphée
    Pour m'y blottir et enfin dormir

    Je passe encore une nuit blanche
    Et toi dans ta bulle
    Tu scies des branches
    Ce n'est plus une bande dessinée
    Mais c'est une forêt Que tu as décimé

    J'ai tout fait pour percer ta bulle
    Une quinte de toux que je simule
    Mais pour t'empêcher de me fausser
    Compagnie je peux me brosser

    Et demain tu me feras l'affront
    La marque d'oreiller sur le front
    Tu diras culot inouît "jn'ai pas fermé l'oeil de la nuit"

    A l'heure de mettre pied à terre
    J'aurais sous les yeux deux cratères
    Il faut croire que mon sommeil
    Est en cheville avec le soleil

    Et toi tu dors, conquistador
    Dans ton amérique on s'endort si vite
    J'aimerais te greffer les bras de morphée
    Pour m'y blottir et enfin dormir    "

     

    Renan Luce


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :