• Il pleut averse là haut.

     

    Tes mains sont là, mais pas encore assez fortes pour me porter.
     Et pourtant, je vois comme tu t'accroches. Je le vois pas toujours, c'est vrai.
     Quoi qu'il en soit, je ne veux pas finir étalée sur le carrelage de ma salle de bain.
     Alors je prendrais ce que tu voudras bien me donner, gueule d'amour.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :