• coup de blues

     
    Si j'avais un p'tit compteur automatique qui me ferait un compte rendu du nombre de larmes écoulées depuis ce soir ou même depuis que je suis capable de pleurer, ce qui remonte à relativement loin, je figurerais en première place du guinness des records.
    C'est quand même dingue de pouvoir sécréter autant que si je m'amusais à pisser tout les quarts d'heure.
    M'en fiche, après tout je l'ai cherché.
    Et puis que je cherche ou pas, je finis toujours par craquer, c'est que je suis une sensible moi.
    Ah l'empathie, que du bonheur.
    Quoique j'en ai lu une définition que je partage avec vous : L'empathie (du grec ancien εμ, dans, à l'intérieur et πάθoς, souffrance, ce qu'on éprouve) est une notion complexe désignant le mécanisme psychologique par lequel un individu peut comprendre les sentiments et les émotions d'une autre personne, sans les ressentir lui-même.
    Sans les ressentir lui-même... c'est ce morceau qui me pose problème.
    Pourquoi évacuer autant de liquide lacrymal si rien de tout ça ne me touche personnellement ?
    Dans mon cas on parlerait alors de contagion émotionnelle... intéressant.
    Merci wikipedia.
     

  • Commentaires

    1
    _Sark_
    Lundi 16 Avril 2007 à 22:15
    .
    l'empathie, voila. ça me fait ça défois aussi. souvent même. a force de se mettre à la place des autres, on finit par se perdre soi-même.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :